Suis-je opérable ?

Les motivations :

Elles doivent être sérieuses et réalistes.
Les personnes qui exigent un résultat à 100 doivent être écartées, de même celles qui n’accepteraient pas de devoir reporter des lunettes, en cas de presbytie.
L’objectif de la chirurgie est de supprimer le port de lunettes ou de lentilles ou d’en diminuer la dépendance.
Elles peuvent être d’ordre professionnel : Cela concerne les personnes qui souhaitent exercer certains métiers où la myopie s’avère handicapante (pompiers, conducteurs de train, aviation privée, marine marchande). À noter que les patients pourront se présenter à l’examen d’aptitude des concours de recrutement après un délai postopératoire variable selon les professions. Cet examen prend aussi en compte, outre l’acuité visuelle, la résistance à l’éblouissement.
Elles peuvent être d’ordre sportif : Le port des lunettes et des lentilles constitue une gêne pour les personnes qui pratiquent des sports d’eau, les alpinistes, les coureurs de moto, voire d’autres sports lorsqu’ils sont exercés à un haut niveau.
Elles peuvent être d’ordre esthétique : La dépendance â une prothèse (lunettes ou lentilles) devient pénible.
Elles peuvent être d’ordre pratique : Les lentilles ne sont plus tolérées, et l’idée de devoir reporter des lunettes ne ravit pas.

Le temps de la réflexion :

Le chirurgien ophtalmologiste remet au futur patient un document écrit qui contient des informations sur l’intervention qu’il subira peut-être. Il doit être lu attentivement. Il ne faut pas hésiter à poser toutes les questions qui viennent à l’esprit.Lorsque le patient aura décidé de se faire opérer, il devra signer une autorisation d’opérer.
Les contre-indications :

La myopie doit être stabilisée, aussi opère-t-on les sujets à partir de 20-21 ans. On n’opère jamais avant la fin de la croissance.
L’œil doit être exempt de toute maladie oculaire: glaucome, décollement de la rétine. Le kératocône, l’uvéite, les atteintes épithéliales sévères, les antécédents d’herpès oculaire sont des contre indications absolues.
Les myopes n’ayant qu’un “oeil voyant” ne doivent pas être opérés.
Les candidats, hommes et femmes, ne doivent pas souffrir de certaines maladies inflammatoires et auto-immunes (car ils ont tendance à mal cicatriser); quant aux candidates, elles ne doivent ni être enceintes, ni allaiter.
Le kératocône, maladie génétique qui se traduit par une déformation évolutive de la cornée s’accompagnant souvent d’une myopie, est une contre-indication formelle à la chirurgie réfractive. Il est dépisté par l’examen cornéotopographique préopératoire.

Qui sommes nous

Examen de la vision , chirurgie de la vision, prévention des maladies des yeux , suivi des glaucomes, suivi DMLA , chirurgie de la cataracte. Nous bénéficions des bureaux de consultations avec la technologie la plus performante et des appareils de dernière génération.

Nous suivre
Nous Contacter

Rue 35 Vivienne
Paris, 75002
France

dryvescohen@gmail.com
33 1 40 281 298
33 1 40 281 884
Horaires
Lundi – Vendredi: 08h30 – 19h30
Samedi: 09h00 – 13h00

Prendre un rendez-vous on-line